Les échecs de rhinoplastie (rhinoplastie ratée) représentent 5 à 30% des cas opérés en fonction de l’expérience du rhinoplasticien.
Ces cas feront l’objet de demandes de reprises opératoires, soit pour des motifs esthétiques soit pour des motifs fonctionnels.