LES ANOMALIES

Bien entendu, si les nez de type asiatique peuvent être de formes et de volumes très différents en fonction de l’origine mais aussi du métissage, la demande porte en général sur 3 points :

  1. augmenter la hauteur du nez (dorsum)
  2. augmenter la projection de la pointe et améliorer sa définition
  3. dans certains cas diminuer la largeur de la base du nez

Les nez de type asiatique présentent habituellement une peau épaisse, un tissu graisseux abondant et un faible développement du cartilage septal et de la pointe participant à la mauvaise définition de ce type de nez.

Rhinoplastie de type asiatique
Rhinoplastie de type asiatique

LES PRINCIPES DE CORRECTION DU NEZ DE TYPE ASIATIQUE

Dans les pays d’Asie, il est habituel d’utiliser divers types d’implants pour la chirurgie du nez (silicone, Gore-Tex, MEDPOR).
Ces implants en forme de “L” ou de “I” sont utilisés pour leur simplicité et rapidité de mise en place chirugicale.
En France comme dans bien des pays occidentaux (États-Unis par exemple), les recommandations médicales vont à l’encontre de la mise en place en première intention de ce type d’implant, préférant l’utilisation de greffes de cartilage (nez, oreille) du fait des complications secondaires telles que :

  1. Sur le résultat : un aspect peu naturel, surtout sur la projection du nez
  2. Un risque infectieux immédiat
  3. Un risque de nécrose de la peau du nez
  4. Un risque d’extrusion de l’implant dans les mois qui suivent

Toutes ces complications imposent une reprise opératoire et une ablation de l’implant nasal.

LES RÉSULTATS

Rhinoplastie de type asiatique - Photos avant / après
Rhinoplastie de type asiatique – Photos avant / après
Rhinoplastie de type asiatique - Photos avant / après
Rhinoplastie de type asiatique – Photos avant / après